Musique à Aix-en-Provence

Le festival d’Art Lyrique, une édition de relance pleine d’espoir du 30 Juin au 25 Juillet 2021

Le célèbre festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence revient plus créatif et riche que jamais en 2021, après l’annulation de cet été pour cause de pandémie. Parmi les oeuvres proposées des classiques du répertoire comme Tristan et Isolde ou Les Noces de Figaro mais également deux créations mondiales :

“Innocence”, de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho et ” Woman at point zero” créée par Bushra el-Turk et mise en scène par Laila Soliman.

Le festival fait d’ailleurs la part belle aux femmes cette année !!

Malgré les incertitudes, le Festival souhaite dévoiler dès aujourd’hui les nouvelles productions d’opéra de l’édition 2021” , a commenté Pierre Audi le directeur de la manifestation. Cette année le festival voit les choses en grand avec huit productions contre cinq à six habituellement. Le grandiose “Tristan et Isolde” de Richard Wagner, présenté pour la première fois à Aix-en-Provence, sera mis en scène par l’Australien Simon Stone et dirigé par le chef d’orchestre britannique Simon Rattle avec deux des plus grands chanteurs wagnériens actuels, Stuart Skelton et Nina Stemme. “Les Noces de Figaro” de Mozart seront revisité par Lotte de Beer dans une mise en scène pleine de surprises. Il faudra aussi compter sur les concerts, rencontres, conférences organisés tout au long du mois de Juillet ! Ainsi que sur les découvertes de nouveaux talents de l’Académie de chant et piano.

Le Festival se prépare donc activement à accueillir le public dans les meilleures conditions, lui permettant à nouveau de rêver, vibrer et réfléchir au contact de l’art, des artistes et de la musique : d’imaginer le monde de demain et un futur plus optimiste !

OUVERTURE DES ABONNEMENTS À PARTIR DU 5 FÉVRIER 2021

VENTE DE PLACES À L’UNITÉ À PARTIR DU 19 FÉVRIER 2021

Nouvelle exposition pour la réouverture de L’Hôtel de Caumont

Joaquín Sorolla

Lumières espagnoles” du 10 juillet au 1er novembre 2020

En 2020, l’Hôtel de Caumont met à l’honneur Joaquín Sorolla (1863-1923), l’un des plus grands noms de la peinture espagnole du XXe siècle. On lui doit une des représentations les plus marquantes et éclatantes d’une Espagne lumineuse et méditerranéenne, optimiste et moderne.

Aux côtés d’oeuvres ambitieuses de grand formats, sont exposés de petits dessins et esquisses à l’huile, qui éclairent d’une lumière nouvelle sa conception de l’art, dont le trait principal est la luminosité et la spontanéité.

Exposition “Les grands maîtres du Japon” à l’Hôtel de Caumont

L’époque Edo à l’honneur

Du 8 Novembre 2019 au 22 mars 2020, l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art présente les coutumes et la culture japonaise de l’époque d’Edo (deuxième moitié du XVIIIe et première moitié du XIXe siècle), à travers près de 200 estampes ukiyo-e et autres objets remarquables dévoilés au public français pour la toute première fois.

Ils sont pour la plupart issus de la collection de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes collections d’estampes japonaises du monde.

En plus d’objets et manuscrits anciens, la collection de Georges Leskowicz regroupe aujourd’hui 1800 estampes ukiyo-e, signées des grands maîtres Harunobu, Utamaro, Sharaku, Hokusai, Hiroshige, dont des chefs-d’œuvre comme “Trente-Six Vues du Mont Fuji” (1832–1833) d’Hokusai, “Les soixante-neuf stations de la route Kisokaidō” d’Hiroshige et Eisen ainsi qu’un ensemble unique en France, de Surimono. Tous ces chefs-d’œuvre formeront le cœur de l’exposition.

À travers un parcours thématique, l’exposition présente également des objets d’artisanat de l’époque d’Edo, soigneusement choisis dans des collections publiques et privées.

Des écritoires, des ustensiles et des objets de la vie quotidienne ainsi que reproductions photographiques et des extraits de films vous immergent dans la vie quotidienne du Japon ancien.

L’exposition sera l’occasion de découvrir la culture du pays du Soleil Levant et de s’initier à sa technique traditionnelle de la xylogravure.

Après l’exposition, vous pourrez découvrir le ravissant Jardin de l’Hôtel de Caumont, et pourquoi pas déguster une boisson chaude et une délicieuse  pâtisserie sur la terrasse ou dans le salon de thé.